Accueil Finance Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour qui transforme le géant de la distribution

Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour qui transforme le géant de la distribution

0
Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour qui transforme le géant de la distribution
Source : Flickr

Alexandre Bompard est le président-directeur général du groupe Carrefour depuis le 18 juillet 2017. Diplômé de l’ENA et ancien inspecteur des finances, il a fait ses armes dans les médias et la culture, en dirigeant successivement Europe 1, la Fnac et le groupe Fnac-Darty. Il est aujourd’hui à la tête du deuxième distributeur mondial, qu’il tente de redresser et de moderniser face aux défis du commerce en ligne et de la transition écologique.

Un parcours public et privé remarquable

Alexandre Bompard est né le 4 octobre 1972 à Saint-Étienne, dans une famille d’entrepreneurs et de politiques. Son père, Alain Bompard, a été maire adjoint de Megève, président du club de football de l’AS Saint-Étienne et dirigeant d’entreprises textiles. Sa mère est commerçante.

Après des études à l’Institut d’études politiques de Paris, il intègre l’École nationale d’administration (ENA) dans la promotion Cyrano-de-Bergerac (1999). Il choisit l’Inspection des finances comme corps de sortie et participe à l’écriture du rapport L’Entreprise et l’hexagone. Il devient ensuite conseiller technique de François Fillon, alors ministre des Affaires sociales et du Travail, en 2003.

Voici une vidéo présentant ce dirigeant :

En 2004, il rejoint le groupe Canal+ comme directeur de cabinet du président Bertrand Meheut, puis directeur des sports en 2005. Il y négocie notamment les droits de diffusion de la Ligue 1 de football et le rachat de TPS.

En 2008, il prend la tête d’Europe 1 comme président-directeur général. Il remanie la grille des programmes en recrutant des personnalités de la télévision comme Michel Drucker ou Marc-Olivier Fogiel, mais aussi en se séparant d’autres animateurs comme Michel Cymes ou Isabelle Morizet.

En 2011, il quitte la radio pour rejoindre le groupe Fnac, dont il devient président-directeur général. Il y mène une stratégie de diversification vers les produits techniques, les services et les loisirs culturels. Il conduit également l’introduction en Bourse de la Fnac en 2013 et le rachat du groupe Darty en 2016.

Un plan ambitieux pour Carrefour

En juillet 2017, Alexandre Bompard est nommé président-directeur général du groupe Carrefour, qui traverse une période difficile face à la concurrence des acteurs du commerce en ligne comme Amazon ou Alibaba, et à la montée des exigences des consommateurs en matière de qualité, de prix et de responsabilité sociale et environnementale.

Il lance alors un plan de transformation baptisé “Carrefour 2022”, qui vise à réduire les coûts, à simplifier l’organisation, à développer le commerce omnicanal (qui combine magasins physiques et vente en ligne), à accélérer la croissance sur les formats porteurs (proximité, bio, cash & carry) et à renforcer l’engagement du groupe en faveur de la transition alimentaire.

Parmi les mesures phares du plan figurent la suppression de 2400 postes au siège en France via un plan de départs volontaires, la cession ou la fermeture de 273 magasins ex-Dia, la réduction de 15% des surfaces des hypermarchés, le partenariat avec le géant chinois Tencent, l’alliance avec Google pour proposer une offre alimentaire sur Google Shopping ou encore le déploiement du programme Act for Food pour promouvoir une alimentation saine, durable et accessible à tous.

Le plan commence à porter ses fruits : en 2020, malgré la crise sanitaire liée au Covid-19, Carrefour affiche un chiffre d’affaires en hausse de 7,8% à 78,6 milliards d’euros et un résultat opérationnel courant en progression de 16,4% à 2,2 milliards d’euros. Le groupe gagne des parts de marché en France et dans plusieurs pays, notamment au Brésil et en Espagne. Il accélère aussi son développement dans le e-commerce, avec une croissance de 70% de ses ventes en ligne, qui atteignent 4,2 milliards d’euros.

Un dirigeant engagé et reconnu

Alexandre Bompard est également impliqué dans plusieurs causes et initiatives. Il est président de la Fondation d’entreprise Carrefour, qui soutient des projets de solidarité liés à l’alimentation dans une quarantaine de pays. Il est aussi membre du conseil d’administration de l’Institut français des relations internationales (IFRI) et du conseil de surveillance du journal Le Monde.

Il est par ailleurs chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres depuis 2017, en reconnaissance de son action en faveur de la culture lorsqu’il était à la tête de la Fnac.

En 2020, il est élu “manager de l’année” par le magazine Challenges, qui salue sa capacité à transformer Carrefour et à faire face à la crise du Covid-19.

En 2021, il est sollicité par le groupe canadien Couche-Tard, qui propose de racheter Carrefour pour 16,2 milliards d’euros. Mais le projet est rapidement écarté par le gouvernement français, qui invoque des raisons de souveraineté alimentaire.

En juin 2021, son mandat de PDG de Carrefour est renouvelé pour trois ans. Il s’engage alors à renforcer l’inclusion et la visibilité des personnes LGBT+ au sein du groupe, en signant la charte d’engagement « L’autre cercle ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici