▌57.000 EUROS POUR UNE TABLE ET 30 CHAISES, LA CGT BNF DÉNONCE UNE DÉPENSE DÉMESURÉE

Nul pouceLa CGT BnF condamne fermement les frais engagés par l’établissement afin de remplacer la table et la trentaine de chaises de la salle de son Conseil d’administration.

Cette dépense de 56 900 euros TTC dans un contexte de restriction pour les missions et les personnels de la Bibliothèque nationale est insupportable.

Rappelons que les coupes budgétaires successives (8 millions de subventions en 7 ans) ont durablement fragilisé l’établissement engendrant la suppression de quelques 270 postes et des baisses drastiques de crédits notamment ceux consacrés aux missions fondamentales de la BnF.

Les budgets d’acquisitions courantes d’ouvrages pour les lecteurs sont ainsi passés de 8 millions d’euros en 2011 à 5,7 M€ en 2016 tandis que ceux dédiés à la conservation des collections diminuaient de 3,2M€ (2010) à 2,4M€.

La CGT appelle donc la direction de l’établissement à faire preuve de retenue et de discernement, il en va de sa légitimité et de sa crédibilité.

NB : face aux approximations parues dans la presse, la CGT BnF souhaite apporter un certain nombre de précisions. La nouvelle table de la salle du conseil d’administration a été livrée en 2015, les chaises en mars 2016. Les sommes engagées sont respectivement de 18000€ et de 39000€. L’actuelle Présidente de la BnF a pris ses fonctions en avril 2016.